Tutoriel Google SketchUp – Créer ses plans, exemple d’un abri de jardin

bruno

9/9 – Créer des plans pour une déclaration préalable ou un permis de construire sous le logiciel gratuit Google SketchUp en vidéo :

Partie 1 :

Partie 2 :

Surement la partie qui intéressera le plus les utilisateurs expérimentés, l’objectif est cette fois-ci de représenter un modèle à l’échelle en utilisant les méthodes de ce guide en vue de faire des plans.

Bien que les plans présentés dans cette partie s’inspirent d’abris de jardin disponibles dans le commerce (vous avez sûrement déjà rencontré le même type d’abri de jardin), vous ne devez pas les utiliser pour vos travaux : des éléments ont été tronqués et d’autres ne sont pas apparents (comme les serrureries, certains détails décoratifs ou la gouttière).

Cela étant, toutes les manipulations présentées sont issues de la pratique professionnelle : elles ont permis d’obtenir l’accord de l’administration pour différents projet de construction.

Préambule 1 : Comment représenter des éléments réels sous Google SketchUp ?

Un élément d’architecture peut être symbolisé sous Google SketchUp selon un ensemble de formes géométriques simples.

Tout au long de ce tutoriel, nous avons vu des exemples pratiques vous permettant de manipuler tous les outils nécessaires pour réaliser des plans de permis de construire ou de déclaration préalable. Cependant, à quelques rares exceptions près, ces exemples ne s’apparentaient qu’à des cercles, rectangles ou des lignes. Rassurez-vous, c’est tout à fait normal.

Les éléments d’architecture que vous devrez représenter sous Google SketchUp sont eux-mêmes composés de formes simples : cercles, rectangles, lignes.

Une porte par exemple peut être modélisée selon un rectangle (le cadre), composé d’un rectangle en haut (la vitre) et d’un autre rectangle en bas (les traverses). Une fenêtre est aussi un rectangle composée de plusieurs rectangles. Les serrureries sont constituées d’un ensemble de cercles et de demi-cercle. On peut multiplier les exemples à l’infini … Cependant, le plus difficile est en fait là : il va falloir faire un gros effort d’abstraction pour représenter chaque élément d’architecture sous un ensemble de formes géométriques simples.

Préambule 2 : Quel niveau de détail atteindre ?

1 : Comme vu précédemment, il est possible de modéliser ses plans selon des formes géométriques simples. Mais ces formes géométriques peuvent être utilisées uniquement en tant qu’esquisses. Par exemple, ces rectangles qui se superposent sont censés représenter une clôture. Inutile de dire qu’une déclaration préalable déposée avec ce type de plans a de forte chance d’être refusée.

2 : Il a été possible de détailler la clôture à partir des rectangles précédents. Il a suffi d’ajouter d’autres formes géométriques, comme un demi-cercle. Il a fallu aussi dupliquer les arêtes grâce à l’outil « décalage ». Si la clôture est conforme aux prescriptions d’urbanisme, cette représentation graphique peut être déposée sans crainte avec sa demande de déclaration préalable.

3 : Cette clôture est un tout petit peu plus détaillée que la précédente. Des éléments de soutien ont par exemple été ajoutés. Pour autant, était-ce réellement nécessaire à l’instruction de la déclaration préalable ? Dans le doute, représentez le plus d’élément de détail possible, sans tomber dans le superflu.

Ne perdez pas de vue que les plans que vous réaliserez sous Google SketchUp sont destinés à être déposés en mairie. Aussi, ces plans seront analysés au regard de la réglementation appliquée dans la commune, notamment en matière d’aspect architectural.

Il faudra donc représenter tous les éléments qui seront susceptibles d’intéresser l’administration, sans pour autant tomber dans l’excès. Par exemple, vous ne pouvez pas vous contenter de tracer un rectangle pour représenter les battants d’une fenêtre. Vous aurez de fortes chances d’essuyer un refus. D’un autre côté, il n’est pas non plus nécessaire de représenter les gonds, qui seront de toute façon invisibles sur les plans que vous allez réaliser.

La meilleure approche est en fait de représenter les éléments visibles depuis la voie publique. Cela va des croisillons d’une fenêtre aux traverses d’une porte en passant par les acrotères de la façade.
De plus, pour assurer une reproduction fidèle de la réalité, il est nécessaire de représenter tous les éléments selon des dimensions et des distances exactes. Réaliser ses plans pour une autorisation de construire uniquement à vue d’œil serait trop risqué en plus d’être imprécis.

Enfin, attention aux pentes de toiture : dans certaines communes, les pentes de toiture peuvent être réglementées. Il est donc vital d’être le plus précis possible si vous souhaitez représenter une pente de toiture.
Une toute dernière remarque concernant l’utilisation des couleurs sous Google SketchUp. Vous n’êtes pas obligé de déposer des plans en couleurs. Cependant, utiliser des teintes renforce le réalisme de vos plans. Prenez donc garde à utiliser des coloris qui se rapprochent le plus de la réalité.

Schéma de principe de l’abri de jardin à modéliser sous le logiciel Google SketchUp

Note : cliquez ici pour télécharger les plans d’exemple en format .PDF

Emprise au sol et composition générale

Dimensions de la dalle de béton :

3,10 m de longueur pour 3,10 m de largeur.
La hauteur de la dalle est de 0,10 m. L’abri de jardin est placé sur la dalle selon un recul de 0,10 m de chaque côté.

Dimensions de l’abri de jardin (hors débords de toiture) :
2,90 m de longueur pour 2,90 m de largeur.

Hauteur de l’abri de jardin :
La hauteur jusqu’au faîtage est de 2,34 m. La hauteur jusqu’à l’égout du toit est de 1,72 m.

Toiture :
Les rives sont de 0,05 m.
Les débords de toiture font 0,25 m (en façade avant et arrière, pas sur les façades latérales où il n’y a pas de débord).

Eléments de détail de la façade avant

Dimensions de la porte :
La porte fait 1,70 m de hauteur pour 1,48 m de largeur. Elle est implantée à une distance de 0,76 m à partir de l’angle de la façade latérale gauche.

Détails de la porte :
Le cadre a une profondeur de 0,03 m. Les traverses font 1 m de hauteur pour 50 cm de large et sont implantées à 0,08 m de la fermeture. Les bords des traverses font une profondeur de 0,05 m. La fermeture fait 5 cm de large.

Détails des fenêtres :
Les deux fenêtres ont une dimension de 0,5 m sur 0,5 m. Elles sont placées à 0,08 m de la fermeture. Elles intègrent chacune 4 vitres, placées selon une profondeur de 3 cm à partir du cadre.

1. Création de la dalle de béton

Étape 1 : Sélectionnez l’outil « rectangle » et faites un premier clic gauche sur l’origine de la zone de dessin. Déplacez la souris vers la largeur et entrez les dimensions de la dalle au clavier, soit « 3,10 ; 3,10 ». Terminez en appuyant sur la touche « Entrée » du clavier.

Étape 2 : Sélectionnez l’outil « colorier » et choisissez une texture qui vous intéresse en cliquant sur l’ascenseur. Pour sélectionner une texture, il suffit de faire un clic gauche sur la miniature qui la symbolise. Déplacez ensuite votre curseur sur la face que vous venez de tracer et faites un clic gauche pour pouvoir la colorier.

Étape 3 : Pour créer la profondeur de la dalle de béton, sélectionnez l’outil « pousser/tirer » Faites un clic gauche sur la face représentant la dalle de béton, et déplacez légèrement votre souris en hauteur. Indiquez au clavier la hauteur de la dalle, soit « 0,10 ». Terminez en appuyant sur la touche « Entrée »..

2. Création du volume de base (représentant l’abri de jardin)

Étape 1 : Sélectionnez l’outil « mètre » et placez des arêtes à 10 cm de chacun des bords de la dalle de béton.

Étape 2 : Avez l’outil « rectangle », placez 4 arêtes le long du tracé formé par les lignes de guidage. Vous devriez faire apparaître un carré.

Étape 3 : Avec l’outil « colorier », coloriez le carré que vous venez de former avec l’outil « rectangle » par une teinte qui représentera les façades de l’abri de jardin.

Étape 4 : Sélectionnez l’outil « pousser/tirer » et faites un premier clic gauche sur le carré. Déplacez légèrement la souris en hauteur, puis indiquez directement au clavier la hauteur jusqu’au faîtage, soit « 2,34 ». Terminez en appuyant sur la touche « Entrée ».

Création de la toiture

Étape 1 : Sélectionnez l’outil « mètre » et placez le sur l’extrémité gauche située tout en bas du cube représentant l’abri de jardin (pas sur la dalle !). Une bulle d’inférence verte va alors apparaître, ici entourée par un cercle vert. Faites un premier clic gauche et déplacez la souris en hauteur. Indiquez la hauteur jusqu’à l’égout du toit (1,72). Terminez en appuyant sur la touche « Entrée ». Vous verrez une croix minuscule s’afficher à 1,72 m à partir de la dalle.

Étape 2 : Avec l’outil « ligne », placez une arête qui part du point de guidage que vous venez de placer (cercle vert) jusqu’au milieu de l’arête située au sommet (cercle bleu). Poursuivez la création de l’arête sur l’autre côté (cercle rouge). Aidez-vous du moteur d’inférence pour que le dernier point de l’arête soit symétrique au point de départ. Une ligne d’inférence rouge symbolisant l’emplacement du point de départ (cercle vert) devrait apparaître. La partie supérieure de l’abri de jardin devrait prendre la forme d’un « triangle » sur les deux côtés (flèches bleues).

Étape 3 : Avec l’outil « pousser/tirer », faites disparaître la forme triangulaire placée au sommet de l’abri de jardin. Pour cela, faites un premier clic gauche dessus, déplacez la souris dans le sens de la profondeur et faites un dernier clic gauche lorsque ce message en infobulle apparaît : Décalage limité à 2,9 m.

Étape 4 : Procédez de la même manière de l’autre côté pour réaliser les deux pans de la toiture.

Étape 5 : Terminez la création de la toiture en utilisant l’outil « colorier » comme vu précédemment.Étape 5 : Terminez la création de la toiture en utilisant l’outil « colorier » comme vu précédemment.

Étape 6 : Si vous le souhaitez, vous pouvez supprimer la totalité des guides que vous venez de placer en allant dans le menu « Edition », puis en cliquant sur « Supprimer les guides ». Ce sera plus clair pour la suite.

Création des débords de toiture

Étape 7 : Sélectionnez l’outil « mètre » et placez le sur le sommet du toit de l’abri de jardin (flèche bleue). Faites un clic gauche et déplacez la souris vers le bas. Entrez au clavier les dimensions de la rive : « 0,05 ». Terminez en appuyant sur la touche « Entrée ». La ligne de guidage sera en diagonale.

Étape 8 : Toujours avec l’outil « mètre », placez une ligne de guidage de manière à séparer l’abri de jardin en deux parties égales. Pour cela, faites un clic gauche sur l’extrémité de gauche de l’abri de jardin (flèche bleue) et déplacez le curseur au milieu du sommet du toit (flèche verte). Terminez par un clic gauche.

Étape 9 : Sélectionnez l’outil « ligne » et placez une arête qui suit le tracé de la première ligne de guidage (celle en biais, ici entourée par un cercle bleu) jusqu’à l’intersection avec la second ligne de guidage (la ligne de guidage placée verticalement, entourée ici par un cercle vert).

Étape 10 : Toujours avec l’outil « ligne », poursuivez la création de l’arête jusqu’à l’extrémité opposé du point de départ. Vous pouvez vous aider du moteur d’inférence : une ligne en pointillée rouge devrait apparaître. Cette ligne symbolise le point de départ de l’arête, aussi le dernier point sera parfaitement symétrique au premier.

Étape 11 : Poursuivez la création de l’arête sur la façade adjacente. Une ligne verte devrait apparaître.

Étape 12 : Changez la vue de manière à voir la façade arrière et la façade latérale. Avec l’outil « ligne », faites un premier clic gauche au niveau du dernier point d’arête de la façade latérale. S’en suit une manipulation délicate : placez le curseur vers le sommet de l’abri de jardin (cercle bleu). Déplacez ensuite la souris légèrement vers le bas. Une ligne en pointillée bleu, symbolisant le sens de la hauteur, devrait apparaitre. En déplaçant la souris vers le bas, vous aurez l’impression que le curseur est attiré automatiquement vers un point de l’abri de jardin. Ce point correspond à celui placé sur la façade avant. Faites un clic gauche et le tour est joué ! Si vous n’y arrivez pas, vous pouvez toujours placer une ligne de guidage avec l’outil « mètre » au milieu du faitage (comme pour la façade avant).

Étape 13 : Il suffit désormais de poursuivre la création de l’arête le long de l’abri de jardin.

Étape 14 : Vous pouvez colorier la rive de la même texture que celle utilisée pour la toiture.

Étape 15 : Placez l’outil « pousser/tirer » sur la ligne de rive en façade avant ou arrière. Un premier clic gauche, et déplacez le curseur vers l’extérieur de l’abri de jardin. Indiquez au clavier « 0,25 » pour 25 cm de débord de toiture. Appuyez sur la touche « Entrée » du clavier. Procédez de la même manière pour l’autre façade.

4. Création de la porte

La porte d’accès que nous illustrerons ici est plutôt basique : il ne s’agit que d’une simple forme rectangulaire. De plus, tous les éléments sont symétriques (deux vitres, deux ouvertures).
Pour réaliser vos propres plans, il vous faudra sans doute jongler avec d’autres outils, en particulier les outils « cercle » et « arc ».

Étape 1 : Pour une meilleure visibilité, vous pouvez supprimer les guides que vous avez placé jusqu’à présent (menu « Edition », « Supprimer les guides »). La porte est implantée à 0,76 m du bord latéral gauche de la façade avant. Placez alors une ligne de guidage avec l’outil « mètre ». Faites un premier clic gauche sur l’extrémité gauche de l’abri de jardin, puis déplacez la souris vers l’intérieur. Entrez au clavier « 0,76 » et appuyez sur la touche « Entrée ».

Étape 2 : La porte mesure 1,48 m de largeur. Toujours avec l’outil « mètre », faites un premier clic gauche sur la première ligne de guidage. Déplacez la souris vers l’intérieur de l’abri de jardin. Indiquez au clavier « 1,48 » et appuyez sur la touche « Entrée ».

Étape 3 : Même principe pour la hauteur de la porte. Placez une ligne de guidage avec l’outil « mètre » qui part du bas de l’abri de jardin jusqu’à 1,70m. Attention à bien partir du bas de l’abri de jardin et non du haut de la dalle de béton.

Étape 4 : Sélectionnez l’outil « ligne » et placez 3 arêtes en suivant les lignes de guidage. Coloriez tout de suite la porte selon la texture que vous souhaitez.

Étape 5 : La profondeur du cadre est de 0,03 m. Vous pouvez vous amuser à placer des lignes de guidage tout autour du contour de la porte, mais ce serait fastidieux. Heureusement que vous pouvez utiliser l’outil « décalage ». Sélectionnez l’outil « décalage » et placez le curseur sur l’arête supérieure que vous venez de former le contour de la porte. Faites un clic gauche. Déplacez le curseur vers le bas et indiquez au clavier la profondeur du cadre, soit « 0,03 ». Terminez en appuyant sur la touche « Entrée ».

Étape 6 : L’ouverture de la porte est placée au milieu du cadre. Placez donc un guide au milieu de ce cadre avec l’outil « mètre ». Partez de l’extrémité gauche, faites un clic gauche et déplacez le curseur vers le haut du cadre en son milieu (bulle d’inférence bleue). Terminez par un clic gauche. Avec l’outil « ligne », tracez une arête qui suit la ligne de guidage, en prenant soin de ne pas tracer d’arête sur le cadre (c’est-à-dire entre les arêtes placées à une distance de 0,03 m).

Étape 7 : Toujours pour l’ouverture de la porte, placez ensuite deux lignes de guidage qui partent à 0,025 m de part et d’autre de la ligne de guidage placée au milieu du cadre (flèches bleues). Avec l’outil « ligne », suivez les lignes de guidages que vous venez de tracer (ne tracez pas d’arêtes sur le cadre, illustré ici par deux flèches vertes !).

Étape 8 : Les traverses font 1 m de hauteur au total. Elles sont placées sur l’extrémité inférieure du contour du cadre de la porte (flèche verte, en bas). Avec l’outil « mètre », placez une ligne de guidage à 1 m de hauteur.

Étape 9 : Attention, cela va être dur à suivre. Les deux traverses sont placées l’une et l’autre à 0,08 m de la fermeture de la porte. La fermeture de la porte est symbolisée par les deux lignes placées chacune à 0,025 m des deux côtés de la ligne du milieu de la porte (celles de l’étape 7, représentées ici par deux flèches bleues). Avec l’outil « mètre », faites un premier clic gauche à partir de l’une de ces deux arêtes et placez une ligne de guidage à 0,08 m vers l’extérieur de l’abri de jardin. Procédez de la même manière de l’autre côté.

Étape 10 : Les deux traverses font 0,5 m de largeur à partir des lignes de guidage placées à 0,08 m de la fermeture (flèches bleues). Avec l’outil « mètre », placez une ligne de guidage à 0,5 m à partir de celle placée à 0,08 m en allant vers l’extérieur de l’abri de jardin (flèches vertes). Les lignes de guidages placées jusqu’à maintenant vont former deux rectangles sur la partie basse de la porte. Ces rectangles symbolisent les deux traverses.

Étape 11 : Avec l’outil « rectangle », tracez deux rectangles de part et d’autre de la fermeture et suivant les lignes de guidage.

Étape 12 : Vous allez maintenant créer le cadre des traverses grâce à l’outil « décalage ». Sélectionnez l’outil « décalage » et placez le curseur sur l’extrémité supérieure d’une des deux traverses (flèche bleue). Faites un clic gauche et descendez légèrement vers le bas. Entrez ensuite au clavier la profondeur du cadre, soit 0,05 m. Terminez en appuyant sur la touche « Entrée ». Procédez de la même manière pour l’autre traverse.

5. Création des vitres de la porte

Nous arrivons sur la fin. Rassurez-vous, ce sera plus compréhensible que l’étape précédente :)

Étape 1 : Les deux vitres sont placées à 0,10 m en haut des deux traverses. Placez donc une ligne de guidage avec l’outil « mètre » en partant de l’extrémité supérieure d’une des deux traverses (flèche bleue).

Étape 2 : Les vitres font 0,50 m de hauteur. Une fois de plus, l’outil « mètre » va pouvoir nous aider. Placez l’outil mètre sur la ligne de guidage que vous venez de tracer. Faites un clic gauche, déplacez la souris en hauteur et indiquez au clavier « 0,50 ». Terminez en appuyant sur la touche « Entrée ».

Étape 3 : Avec l’outil « rectangle », placez deux carrés de manière à correspondre à ceux formés par les lignes de guidage placées juste avant.

Étape 4 : Servez-vous de l’outil « décalage » pour créer les cadres des deux vitres. Les cadres font 0,03 m de profondeur. Faites un clic gauche avec l’outil « décalage » sur l’arête supérieure d’un des deux carrés. Déplacez la souris vers le bas, et entrez au clavier « 0,03 ». Terminez en appuyant sur la touche « Entrée » et faites la même chose pour le second carré.

Étape 5 : Avec l’outil « ligne », placez 2 lignes sur l’un des deux carrés : une ligne horizontale et une ligne verticale. Les deux lignes partent du milieu des arêtes du carré. Les deux lignes se croisent en leur milieu. Faites la même chose pour l’autre carré. Vous formerez ainsi les croisillons des deux vitres.

Étape 6 : Vous allez créer la profondeur des croisillons grâce à l’outil « décalage ». Placez-le tout d’abord au niveau de l’arête illustrée ici par une flèche bleue. Faites un clic gauche. Déplacez alors la souris vers le bas. Entrez au clavier la profondeur du croisillon, soit 0,03 m. Appuyez sur la touche « Entrée ». Il va falloir répéter l’opération 7 fois encore pour créer les éléments vitrés, ou vous aider du moteur d’inférence comme vu en partie 5.

Étape 7 : Voici la fin ! Il vous suffit juste de sélectionner l’outil « colorier » et de teindre les éléments vitrés d’une texture adapté. Sélectionnez par exemple l’une des textures dans la bibliothèque « Translucide ». Coloriez chacun des 8 éléments vitrés.

Étape 8 : Supprimez tous les guides et contemplez votre œuvre. Si vous le souhaitez, vous pouvez créer un effet de volume sur chacun des éléments que vous venez de réaliser grâce à ‘l’outil « pousser/tirer ». Vous pouvez par exemple ajouter du volume aux croisillons et aux traverses. Même si cela permet d’améliorer l’esthétisme de votre modèle, l’effet de profondeur n’est pas réellement visible sur les plans.